Des chartes pour l’accueil des chapiteaux

La charte « Droit de cité pour le cirque », signée en mai 2001, a été l’une des principales actions structurantes de l’Année des arts du cirque en France. Un groupe de travail européen coordonné par Circostrada s’en est inspiré pour rédiger une charte européenne, the European Circus Charter, finalisée en mai 2011.

La charte européenne : « The European Circus Charter »

EuropeanCircusCharter FinalCouv WEBSuite au séminaire Fresh Circus organisé par Circostrada en septembre 2008 et aux recommandations de l’atelier « La circulation des chapiteaux en Europe et la réglementation », HorsLesMurs et Circostrada Network ont souhaité réfléchir à un document européen permettant de faciliter l’accueil des cirques et des arts vivants dans l’espace public.

Outil de sensibilisation, recueil de grands principes, guide pratique… il s’agissait d’en définir les objectifs, le contenu ainsi que la forme, en prenant pour point de départ des projets déjà développés tels la charte française « Droit de cité pour le cirque » pour l’accueil des cirques dans les communes.

Fruit des échanges d’un groupe de travail européen en 2010 et 2011, la Charte européenne a été finalisée en mai 2011. Présentation, historique du projet et mise en oeuvre, en français ou en anglais.

La charte française pour l’accueil des cirques dans les communes : « Droit de cité pour le cirque »

CHARTE Lettre InfoMCC CouvRésultat d’une concertation approfondie entre l’Association des maires de France (AMF), la Fédération nationale des collectivités territoriales pour la culture (FNCC), les organisations professionnelles des arts du cirque (SNFAC, SNC, SCFE) et le ministère de la Culture et de la Communication, la charte pour l’accueil des cirques dans les communes « Droit de cité pour le cirque » a été signée en mai 2001.

10 ans plus tard, les organisations professionnelles, notamment dans le cadre du G.N.A.C. (Groupement national des arts du cirque) souhaitent se pencher à nouveau sur ce document. Les réflexions pourront tirer parti de l’expérience de mise en oeuvre de la charte française ainsi que de l’existence de la toute nouvelle Charte européenne.