La Charte Européenne pour le cirque

EuropeanCircusCharter Couv PrintÀ la fois outil de sensibilisation et méthodologie, la Charte européenne du cirque a été développée avec l’objectif de promouvoir les arts du cirque (et toute forme artistique itinérante) dans l’espace public à travers l’Europe. Elle présente un ensemble « de bonnes pratiques » que les signataires – cirques, collectivités et autres structures d’accueil – peuvent s’engager à appliquer.

Cet article existe également en anglais.

La Charte Européenne pour le cirque a notamment pour but :

  • la reconnaissance des arts du cirque en tant que forme artistique faisant partie intégrante de la culture des pays européens
  • l’amélioration des conditions d’accueil de cirques
  • l’amélioration de la collaboration entre propriétaires de sites d’accueil et professionnels

 

Parmi les recommandations qui sont faites aux collectivités :

  • l’identification et la mise à disposition de nouveaux sites adaptés à l’accueil de chapiteaux
  • la prise en compte du cirque par les politiques culturelles

 

La charte propose en outre une procédure pour l’accueil des cirques, sous forme de « bons usages », de recommandations adressées à la fois aux professionnels du cirque et aux collectivités.

La charte a été rédigée par un groupe de travail européen (cf ci-dessous), en anglais.

Historique du projet

Suite au séminaire Fresh Circus en septembre 2008 et suite aux préconisations de l’atelier « Circulation des chapiteaux en Europe et réglementations », HorsLesMurs et Circostrada Network ont lancé le projet « European Charter » : il s’agissait de concevoir un document européen qui aurait pour but de faciliter l’accueil des compagnies de cirque et le spectacle vivant en espace public.

Fallait-il lister des principes généraux, élaborer un guide pratique … ? Le champ de ce projet a été progressivement précisé en 2009, en prenant pour point de départ des projets développés antérieurement, notamment la charte française d’accueil des cirques dans les communes « Droit de cité pour le cirque » et l’ouvrage « Organiser un événement artistique dans l’espace public – Guide des bons usages » (José Rubio et Gentiane Guillot). Ce dernier a été in fine traduit en anglais, en une publication Circostrada (pdf) allégée de la majorité des références réglementaires spécifiques à la France.

Un groupe de travail européen

C’est un groupe de travail européen, comprenant des membres et contributeurs de 10 pays différents, issus à la fois du cirque traditionnel et du cirque contemporain et coordonné par Circostrada Network, qui a conçu la Charte européenne et en a défini les objectifs.

Pres1

Le travail de rédaction de la Charte s’est déroulé en 2010 et 2011, notamment à l’occasion de sessions de travail organisées dans différents pays :

  • 20-22 mai 2010 à Stockholm (SE)
  • 16 novembre 2010 à Bruxelles (BE)
  • 21 janvier 2011 à Londres (GB)
  • 17-18 février 2011 à Stockholm (SE)
  • 4 mars 2011 à Tournai (BE)
  • 11 avril 2011 à Manchester (GB)
  • 12 avril 2011 à Dublin (IE)
  • 4-7 mai 2011 à Helsinki (FI)

 

La version finale de la Charte Européenne a été présentée en mai 2011, à l’occasion du séminaire Circostrada à Helsinki.

Mise en œuvre de la Charte en Europe

La mise en œuvre de la Charte dépendra de l’implication des professionnels de chaque pays. Des groupes de travail pourront être constitués à l’échelle d’un pays ou d’une zone géographique, de façon à prendre en compte au plus près les réalités et contraintes locales, qu’elles soient administratives, réglementaires ou politiques.

Pres2

Toute personne souhaitant créer un groupe de travail ou contribuer à la réflexion peut contacter le coordinateur du projet européen ou un membre du groupe de travail européen.

Questions et enjeux, pour chaque groupe de travail

La charte française « Droit de Cité pour le Cirque » est l’une des réalisations de l’Année du cirque en France : elle a été approuvée et signée en mai 2011 par le Ministère de la culture et de la communication, l’Association des maires de France, la Fédération nationale des communes pour la culture, et plusieurs syndicats.

La charte française s’appuie sur une procédure d’adhésion, suivie et contrôlée par les DRAC : les communes peuvent adhérer volontairement et formaliser cela en signant la charte. Les compagnies et entreprises de cirque doivent de leur côté présenter un dossier de candidature (comprenant des certificats légaux et administratifs comme la licence d’entrepreneur de spectacles, le registre de sécurité du chapiteau…)

De telles procédures d’adhésion ne seront pas nécessairement pertinentes dans d’autres pays européens : les groupes de travail locaux pourront en décider de façon autonome. Ci-après, 3 questions centrales, que chaque groupe de travail devra se poser.

1. Le texte de la charte doit-il être adapté ?

Tout en se fondant sur un document européen commun, le projet prévoit une grande flexibilité en termes de mise en œuvre dans chacun des pays concernés. Il est ainsi possible d’adapter la charte selon les modalités suivantes :

  • les mots et phrases présentés en italique dans le texte européen sont considérés comme facultatifs : ils peuvent être exclus de la charte de chaque pays. Le cas échéant, le groupe de travail local peut solliciter, auprès du coordinateur du projet, une version du texte qui reflète ces choix
  • la charte peut être traduite
  • la charte peut être enrichie au moyen d’annexes : détails complémentaires liés au contexte local (références réglementaires, nationales ou régionales), listes de documents demandés aux signataires (autorisations, licences, certificats)…
  • la charte peut être accompagnée de modèles de documents ou formulaires, à proposer également en annexe : demande d’emplacement, contrat ou convention à signer par les cirques et la commune, etc.
Pres3

2. Comment promouvoir la charte au niveau national ?

Idéalement, les membres de chaque groupe de travail seront les premiers ambassadeurs de la charte, et pourront en promouvoir l’utilisation – cela peut être fait individuellement. Cependant, le groupe de travail devra répondre aux interrogations suivantes :

  • faut-il solliciter le soutien officiel d’institutions nationales ? Quelle procédure définir dans ce cas ?
  • sur quelles opérations de communication ou événements s’appuyer ?
Pres4

 

3. Quel suivi de l’application de la charte ?

La charte sera-t-elle appliquée sur la simple base du volontariat ? Faut-il définir une procédure d’adhésion pour les cirques, les collectivités (ou les propriétaires de sites) ?

Pres5

Le cas échéant, il s’agira répondre aux questions suivantes :

  • l’adhésion est-elle une simple déclaration volontaire ?
  • les cirques doivent-t-ils, pour êtré éligibles, remplir certains critères ? Dans ce cas,
  • qui sera en mesure de contrôler cette éligibilité, et selon quelles modalités ?
  • comment et par qui les listes d’adhérents seront-elles contrôlées et tenues à jour ?

Groupe de travail – Membres et contact

Logo EuropeanCharter

Coordination du projet

  • Gentiane Guillot – HorsLesMurs
  • Contact : gentiane.guillot(at)horslesmurs.fr- 33 (0)1 55 28 10 04

Membres du groupe de travail

Belgique

  • Koen Allary – Circuscentrum
  • Pascale Loiseau – La FAR – Federation of professional street, circus and fairground arts companies
  • Benoit Van Oost – La Maison du cirque
  • Contributors : Fabien Audooren – ISTF, International Straattheaterfestival, Miramiro ; Garpar Leclere – Les Baladins du miroir ; Patrick Masset – Théâtre d’un jour ; Catherine Vandenbroecke – Town of Tournai ; Jean-Michel Flagotier – Arsenic ; Jacques Remacle – Cie des nouveaux disparus ; Christine Servais – Cirque Farrago

Finlande

  • Tomi Purovaara – CIRKO-keskus
  • Lotta Vaulo – Finnish Circus Information Centre

 France

  • Yannis Jean – SCC – Syndicat du cirque de création
  • Contributor : François Colombo – CITI – Centre International pour les Théâtres Itinérants

 Italie

  • Contributor : Francesco Mocellin – Club Amici del Circo

 Pays Bas

  • Arie Oudenes – ECA- European Circus Association

 Norvège

  • Vilde Broen – Circus Village Network
  • Contributor : Sverre Waage – Cirkus Xanti

 Irlande

  • Verena Cornwall – Arts Council Ireland
  • Contributors : Monica Corcoran – Arts Council Ireland ; David Duffy, Stephanie Duffy – Tom Duffy’s Circus ; Charles O’Brien – Fossett’s Circus

Espagne

  • Ricard Panadès – APCC – Catalan Association of Circus Professionals

 Suède

  • Thorsten Andreassen, Johan Molin – Manegen – Federation for circus, variety and street performance
  • Contributors : Krister Lindgren – Varieté Teatern ; Johan Vinberg – Swedish Circus Academy

Grande-Bretagne

  • Verena Cornwall – Circus Development Agency
  • Contributors : Malcolm Clay – The Association of Circus Proprietors of Great Britain ; Chloe Dear – NASA – National Association of Street Artists ; Carol Gandey-Briggs – Gandey World Class Productions

A télécharger